Achat immoblier

Vous rêvez de devenir propriétaire mais ne savez pas par quoi commencer.

Il faut tout d’abord connaître votre budget (calcul)
Une fois votre budget connu, vous pourrez partir en quête du bien qui correspond à vos possibilités et surtout à vos critères de recherche (taille, type d’objet, situation, etc).

Vous avez trouvé votre bonheur, vous l’avez visité 1, 2, 3 fois, matin, midi, soir et vous êtes prêt à faire une offre d’achat, allez-y foncez, mais n’oubliez pas qu’à cette étape vous n’avez pas encore de financement hypothécaire. Il est donc important de mentionner dans votre offre d’achat qu’elle est conditionnée à l’octroi d’un crédit par votre banque. Mentionnez également une validité de l’offre (par exemple 10-15 jours) vous pourrez ainsi vous approcher de votre banque afin de solliciter une analyse du bien et un financement hypothécaire.

Afin de vous préparer au rendez-vous que vous aurez avec votre banque, nous vous indiquons ci-dessous, des éléments importants à connaître :

Les fonds propres
Lors de l’acquisition de la propriété du logement, les fonds propres sont déterminants. Habituellement, ils doivent s’élever à 20 % au minimum du prix d’achat ou des coûts d’investissement. Les fonds propres peuvent provenir de différentes sources, par exemple liquidités, avance sur hoirie, 3ème pilier. A noter que vous pouvez avoir également recours aux avoirs de prévoyance du 2e pilier mais 10% de vos fonds propres doivent provenir des sources indiquées ci-dessus.

Charges financières supportables
Normalement, les coûts annuels occasionnés suite à l’acquisition ne doivent pas être supérieurs à un tiers des revenus bruts (33.33%). A noter que, suivant le produit, les taux hypothécaires sont susceptibles de plus ou moins baisser ou augmenter. Ainsi, au fil du temps, les dépenses annuelles peuvent considérablement fluctuer.

Hypothèque et amortissement
L’hypothèque pour les immeubles d’habitation est normalement accordée à hauteur de 80% de la valeur vénale (prix d’achat ou coût de construction). Elle devra être ramenée à 65% dans un délai de 15 ans ou au plus tard à la retraite.

Charges annexes
Les charges annexes englobent l’entretien de l’immeuble et les coûts d’exploitation (électricité, eau, chauffage, etc.). A cela viennent s’ajouter les redevances de droit public, les impôts fonciers, l’eau, les eaux usées, l’évacuation des déchets et les primes d’assurance. En règle générale, les coûts annexes annuels s’élèvent à 1 % environ de la valeur vénale.

Vous voilà paré, munissez-vous également des renseignements d’usage qui sont demandés (dossier de vente du bien immobilier, fiche de salaire, déclaration d’impôt, certificat de votre caisse de pension, justificatifs de vos fonds propres, éventuellement copie de vos assurances vie, attestation de l’Office des Poursuites) et surtout n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous passent par la tête, l’achat d’un bien est une étape importante dans une vie.

Le Crédit Mutuel de la Vallée est avant tout une banque et sachez que c’est avec plaisir que nous vous aidons à réaliser financièrement votre rêve de devenir propriétaire

 

TOUJOURS PLUS PROCHE DE VOUS

Share This